Oral du CAPES 2016 : recrutée avec 9 à l'oral 1 et 19,15 à l'oral 2

Témoignage de Lucile sur ses oraux du CAPES externe 2016

Encore merci à tous ceux qui ont le courage de m'envoyer leurs souvenirs des oraux du CAPES 2016. Votre anonymat est préservé, sauf évidemment si vous me demandez le contraire. Je sais, ce n'est pas facile de reparler de ces épreuves, et ceux qui le font sont en général parmi les mieux classés, car on arrive plus facilement à perler de ses réussites que de ses échecs. Je le comprends parfaitement.  
Néanmoins, j'appelle les candidats malchanceux à venir aussi donner leurs témoignages, pour qu'on comprenne où cela a posé problème, et pour que les candidats des session futures puissent en tirer parti... Je sais aussi  que le tirage au sort jour un rôle important à l'oral. On peut être bon sur un sujet, et tomber sur un autre... 
Je laisse la parole à Lucile qui a eu la gentillesse de nous envoyer cette description des ses oraux du CAPES :



Pour l'oral 1, j'ai tiré au sort Pourcentages, taux d'évolution, indices et Translations, symétries centrales, rotations. Deux thèmes très peu présents dans les programmes puisque le premier l'est presque exclusivement en STMG et le second en STD2A. Je me suis donc tournée vers les pourcentages, par défaut, puisque j'avais à disposition des livres de STMG mais presque aucun support sur lequel m'appuyer pour le second thème. 

Dans une première section j'ai développé la proportionnalité et la notion de pourcentage par la suite. Dans une seconde section j'ai parlé de taux d'évolutions et indices. Mon plan n'était pas terrible, puisque je n'étais au point que sur la proportionnalité, connaissant à peine la définition de taux d'évolution et indice. Le jury s'est engouffré dans la brèche de la proportionnalité, heureusement pour moi. Il n'avait pas l'air plus convaincus que moi par mon plan. 
On m'a demandé de développer proprement mes exemples, comme je le ferais devant une classe. Puis on a parlé proportionnalité en général avec la représentation graphique d'une situation de proportionnalité, puis la proportionnalité en physique (vitesse, chute des corps), en géométrie (périmètre d'un cercle proportionnel au rayon, loi des sinus), etc. On ne m'a demandé aucune démonstration (toutes très simples) et on n'a jamais abordé le taux d'évolution et l'indice. Le jury était moyennement convaincu de ma prestation, moi aussi. 

J'ai terminé mon oral souriante, mais dès que je suis sortie de la salle j'étais contente que le calvaire soit terminé ! Casse limitée mais bien loin de l'oral 1 que je m'étais imaginée pouvoir donner. C'est à ce moment qu'il ne faut pas être déstabilisée, garder la tête froide malgré tout ! Et puis l'oral 1 est vraiment le plus stressant des 2 oraux, sûrement dû au tirage au sort. On se sent donc libéré, même quand on a pas fait une prestation glorieuse. 

Pour l'oral 2, je suis tombée sur un thème très abordable sur les suites, une histoire de stérilisation de boîte dont la température est modélisée par une suite arithmético-géométrique définit par une relation de récurrence donnée par un algorithme. On a repris quelques éléments que j'avais oublié de mentionner dans les procédures d'élèves, puis on m'a posé quelques questions sur l'algorithme, entre autre ce qu'on aurait pu faire dans le cadre algorithmique pour que l'élève 1 comprenne son erreur. 
    Puis on a passé 10 minutes à me questionner sur plusieurs thèmes. On a commencé par me parler d'évaluation : comment je compte gérer l'évaluation des élèves, l'organiser, etc. J'ai précisé que cela dépendait de quelle évaluation on parlait (diagnostique, formative, sommative, certificative), j'ai parlé de l'évaluation par compétences (modéliser, chercher, raisonner, calculer, représenter). 

On m'a demandé comment je comptais gérer un éventuel EPI avec un professeur d'histoire, j'ai dis que je me référerais au programme officiel d'histoire pour essayer de trouver des thèmes compatibles, et que j'en discuterais avec les collègues d'histoire. On m'a demandé si c'était le seul moment où je travaillerais en équipe, j'ai répondu que la préparation d'une évaluation certificative (brevet blanc, bac blanc) était l'occasion de réunir un conseil d'enseignement pour travailler en équipe. Le jury avait l'air satisfait des réponses apportées et j'ai eu une très bonne note qui a remonté le niveau global de mes oraux et m'a permis d'obtenir une place dans le premier tiers du classement des admis. 

Pour l'oral 1, la formation de l'ESPE a été assez peu utile (à part que l'on passait à l'oral régulièrement, mais c'était à nous de constituer entièrement les leçons). En revanche, elle m'a semblé être un réel atout et un support presque indispensable pour l'oral 2. Les termes spécifiques des évaluations et du conseil d'enseignement m'auraient par exemple été totalement inconnus si je n'avais pas été formée à ça durant l'année. 

J'ai terminé dans le premier tiers avec 9 à l'oral 1 et 19,15 à l'oral 2.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Le travail caché des professeurs : listes incroyable des réunions imposées pendant l'année !