Reconversion CAPES Maths : s'y prendre tôt !

Voici un courrier que je viens de recevoir, et qui peut intéresser d'autres personnes qui sont en reconversion, et se mettent à préparer le CAPES après beaucoup d'années d'interruption. 








QUESTION

From: ***
Sent: Wednesday, April 20, 2016 7:47 AM
To: Dany-Jack Mercier
Subject: Re: Je me suis remis aux maths !

Bonjour Mr MERCIER.

Du temps a passé depuis ce mail et j'ai poursuivi mon projet depuis. J'ai cessé mon activité salariée le 30 mars de cette année 2016 et je me suis inscrit en MASTER MEEF MATH de POITIERS pour la rentrée de septembre pour me donner toutes les chances de réussir le CAPES en 2017 (reprise d'étude 20 ans après l'obtention de ma licence... J'ai hâte d'y être)

J'ai beaucoup travaillé sur des livres de classe prépa que vous préconisez mais je réoriente à présent mon travail avec des livres dédiés à la préparation du CAPES (je suis donc devenu un bon client à vous !) et j'utilise mes autres livres en support ou complément... tout cela pour être affûté avant la reprise de septembre.

Pouvez-vous me conseiller sur l'utilisation des logiciels de maths à maitriser... Je n'utilise que Geogebra, et très basiquement, et je crains que ce soit un point faible pour moi au moment de l'examen à l'oral.

Ma situation particulière va faire que je pourrai me présenter au concours externe et au troisième concours... Savez-vous si je peux m'inscrire aux deux ?

Je vous remercie encore pour vos mots d'encouragement et votre site Mégamaths qui est une mine d'information.

Cordialement


REPONSE

Bonjour M. ***,

Oui le temps a passé... Oui vous avez raison de potasser le plus tôt possible, car on accumule des connaissances et des idées qui participent inévitablement à une meilleure maîtrise des épreuves. L’accoutumance aux thèmes abordés est essentielle.

Pour les logiciels de maths à maîtriser pour l’oral (pour l’écrit sa calculatrice maîtrisée moyennement suffit amplement), il faut absolument regarder sur le site du jury la liste des logiciels placés sur l’ordinateur des oraux, mise à jour chaque année. Le minimum à connaître pour ses oraux sont actuellement : Open Office (pour présenter le plan, photographier une page d’un livre sur l’ordinateur et la coller dans un texte à projeter...), son tableur, Algobox et Geogebra. Et éventuellement un peu de Python pour certains exposés.

Je ne sais pas si l’on peut s’inscrire en même temps au concours externe et au troisième concours. Je ne crois pas. Je n’ai pas de stratégie particulière à proposer pour choisir entre les deux concours, car l’oral est changeant et volage...

Vous voilà en route pour le succès. Avancez régulièrement même à petits pas, et les progrès seront grands. Et prenez le plus de plaisir possible à approfondir ces notions pour devenir un spécialiste de l’enseignement des mathématiques Sourire

djm

FIN



AVIS AU LECTEUR EN RECONVERSION - N'hésitez pas à commenter ce texte sur ce blog en expliquant votre parcours, vos réussites comme vos échecs, car la route est longue et semée d'embûches, et nous sommes tous égaux devant le concours... Votre expérience nous intéresse !

Commentaires

  1. Merci Dany-Jack MERCIER pour votre site, votre blog ainsi que votre page FB. Merci aussi à vos followers qui nous font partager leurs expériences, y compris leurs doutes, leurs craintes mais surtout leurs espoirs.

    Je suis moi-même en reconversion professionnelle. Je suis ingénieur en informatique et depuis un an je suis professeur de Maths contractuel dans deux collèges de l'Essonne qui dépendent donc de l'Académie de Versailles.

    J'ai 4 classes, une 6ème dont je suis PP, deux 5ème et enfin une 4ème. Les établissements où j'enseigne sont classés REP et je peux vous dire que ce n'est pas de tout repos, en effet mes élèves, adolescence oblige, sont très agités, très bavards et ont un besoin manifeste de s'affirmer face à leurs camarades ainsi que sa face aux adultes, et cela passe par une façon de parler pas toujours très polie et des comportements qui frisent souvent l'insolence. Je passe donc une bonne partie des séances à faire de la discipline et à sanctionner que cela est nécessaire et justifié bien sûr. Mais malgré toutes ces difficultés j'aime vraiment enseigner et j'aime aussi mes élèves malgré leur insolence (je met cela sur le compte de leur manque de maturité, il faut bien que jeunesse se passe).

    Le 5 et le 6 avril derniers j'ai passé, pour la 1ère fois, les épreuves écrites du CAPES externe de Maths. J'ai réalisé que je manquai de préparation et que j'avais quelques lacunes. Vers le 20 mai je saurai si je suis admissible. En attendant je fais comme si j'étais admissible et je prépare donc l'oral. On verra bien, l'espoir fait vivre... MDR.

    Pour la préparation j'ai acheté deux de vos ouvrages (les versions 2016 de Géométrie - Algèbre et Arithmétique), que je trouve très bien écrits. A côté de ça je consulte des vidéos de cours et je lis d'autres ouvrages de Maths, de niveau collège au niveau supérieur.

    Je vous avoue qu'il n'est pas facile de réviser après une journée de travail mais il faut tout de même trouver le temps et surtout la motivation, même si après être rentré à la maison on a envie de faire plein de choses sauf des Maths... LOL

    Quoiqu'il en soit, je m'accroche et je ne perd pas espoir, je me dis que même si je réussis pas le CAPES cette fois-ci et bien ce sera pour l'année prochaine...

    Merci, bonne journée, bon courage à vos lecteurs, et continuez à nous aider de vos précieux conseils et de ce que vous écrivez sur votre site ainsi que votre blog. A travers ces ressources que vous mettez à disposition du plus grand nombre, très modestement vous accomplissez une oeuvre d'utilité publique.

    Bachir GHOGGAL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous faites bien de préparer l'oral sans attendre les résultats de l'écrit : c'est l'algorithme qu'il faut appliquer sans réfléchir, car on n'a pas de recul pour savoir si on sera admissible ou pas, le nombre de paramètres étant trop important. De toute façon, on travaille pour obtenir le sésame dans LES années à venir, et on se prépare de plus en plus pour être de mieux en mieux placé. Voilà...

      C'est vrai : quand on travaille déjà à temps plein, préparer un concours est une "action de foi" ! Il faut alors s'engager dans une véritable guérilla mathématique qui impose, par exemple, de se mettre à boulonner toute chose utile pendant au moins 30 min par jour. Ainsi on fait des progrès continus.

      Le CAPES interne est aussi à tenter (avec l'externe) dès qu'on a enseigné un nombre suffisant d'années. Plus on tente, et plus on a de chances de réussir, et il n'est pas rare de voir un candidat réussir à l'externe et échouer à l'interne !

      Merci pour vos encouragements, et tous mes voeux de franche et rapide réussite dans votre projet :)

      Supprimer
  2. Bonjour, je quitte mon entreprise cette été après 16 ans d'activité (dont 10 ans dans mon entreprise actuelle ) pour m'inscrire en master meef maths à la rentrée de septembre. Pour l'instant , je n'ai pas encore commencé les révisions : entre le travail , les enfants, les démarches de rupture ,d'inscription etc j'ai du mal à trouver du temps libre où je suis efficace . J'avoue que je ne sais pas trop par où commencer : sortie de prépa en 1996 et d'école d'ingénieur en 1999 , les maths sont loin. Je sais qu'en M1 des cours sont prévus pour connaître le programme à enseigner mais sont-ils suffisants pour se remettre à niveau pour passer le CAPES ? Pour mon cas personnel je pense devoir travailler à côté et aussi avant .
    Faut-il reprendre dans l'ordre chronologique depuis la sixième ? Pour les manuels scolaires , faut-il se procurer des manuels enseignants ou les manuels élèves comme ceux de Sesamaths sont-ils suffisants ?

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Oui il faut "gigoter dans le programme" dès que l'on peut pour accumuler des munitions. Je Je suis le webmestre du site MégaMaths http://megamaths.1free-host.com/index.html sur lequel vous pouvez vous connecter, et des informations importantes sont placées sur la page du CAPES externe (http://megamaths.1free-host.com/capes.html) où je conseille de cliquer sur tous les liens qui apparaissent. Sur cette page figurent en particulier les liens essentiels vers le ministère et le site du jury du CAPES, le programme officiel du concours et des conseils de préparation.
    Je donne aussi des conseils pour débuter la préparation et la gérer au mieux.
    Pour l'écrit, les trois livres à se procurer sont ceux intitulés PREPA CAPES Maths 2017 : le premier est déjà publié, et les deux autres suivront très vite, j'espère. Vous saurez ainsi ce que je propose en TD en géométrie, algèbre et arithmétique, et les exercices que j'ai retenus pour l'analyse à force de corriger des annales et préparer des bouquins.
    On n'est pas forcé de reprendre tout systématiquement depuis la sixième, mais ce n'est pas interdit. Les livres de Sésamaths sont à utiliser (et on les retrouvera aux épreuves orales donc cela sera un plus si on les connaît déjà), mais il faudra compléter avec des livres du lycée, section S pour commencer.
    Bon punch dans vos préparations :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Le travail caché des professeurs : listes incroyable des réunions imposées pendant l'année !