L'enseignement explicite : la pédagogie de demain !

La pédagogie explicite obtient des résultats incomparables dans les pays Anglo-saxons. C'est tout le contraire du constructivisme, où l'élève est placé au centre du système et doit construire son propre savoir, quitte à devoir y passer des années et des années (et peut-être arriver à écrire lorsqu'il aura atteint le niveau BAC). 

Voici un extrait d'un rapport sur l'évaluation des enseignants venant de l'inspection générale de l'éducation nationale et paru en 2013, page 24 :

« L’instructionnisme, à l’autre extrémité du spectre pédagogique, est notamment illustré par le courant de la "pédagogie explicite", beaucoup plus présent dans les pays anglo-saxons qu’en Europe méditerranéenne, et illustré entre autres par les travaux de Barak Rosenshine, Clermont Gauthier, Steve Bissonnette, Mario Richard ou encore, en France, par le site Formapex. La pédagogie explicite est fondée sur un enseignement structuré qui prend ses distances avec une pédagogie de découverte centrée sur l’élève et préconise une stratégie d’enseignement systématique et organisée en étapes dûment séquencées et intégrées. Ces étapes sont : la "mise en situation", au cours de laquelle l’enseignant présente l’objectif d’apprentissage et indique les contenus qui seront abordés ; l’"expérience d’apprentissage" (qui inclut successivement le "modelage", la "pratique guidée" et la "pratique autonome"), et l’"objectivation", ou sélection et synthèse des éléments essentiels à retenir, qui permettront leur intégration et leur organisation en mémoire. La pédagogie explicite a fait l’objet de plusieurs recherches et d’une importante méta-analyse qui semblent témoigner de son efficacité, au moins avec les jeunes élèves et dans les disciplines fondamentales et instrumentales. »

Dans la revue Résonances de mars 2014, on peut lire cette description de cette méthode d'enseignement :




Un peu plus loin, on trouve ces deux exemples de ce que peut donner l'enseignement explicite sur le terrain, en mathématiques et en Allemand. Les méthodes qui fonctionnent existent, et certains les connaissent et les appliquent :







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Le travail caché des professeurs : listes incroyable des réunions imposées pendant l'année !