Un élève de terminale motivé pour des études scientifiques


Je viens de recevoir un courrier d’un élève de terminale qui a déjà eu son BAC en série ES l’année passée, mais qui a tellement accroché en sciences qu’il a demandé une réinscription en terminale S pour passer le BAS scientifique en juin 2015.

Cette année, il a déjà lu des livres de maths d’un niveau supérieur. Je crois me rappeler qu’il s’était équipé de mon livre sur la cryptographie et l’a dévoré. Et de mon cours de géométrie qu’il a parcouru, alors que ce n’est vraiment pas du niveau u lycée. Cet élève m’avait contacté il y a plus d’un an pour me demander des conseils. Il habite quelque part dans l’est de la France.

Motivation énorme ! C'est beau. La relève scientifique dépend de personnes comme lui. Voici le dernier courrier qu’il m’a envoyé :

DEBUT DU COURRIER

Bonjour,

Finalement l'an prochain je vais faire la licence MPA qui dure 2 ans ( Mathématique et physique approfondis) à l'université de Strasbourg, voici le lien. Le programme est en bas de page. Il se cale sur celui de MPSI/MP, et il y a des colles en maths et physique ainsi que des devoir sur tables chaque semaine, il y a de l'informatique (Mapple) aussi.

Des étudiants de MPA m'ont dit que c'est l'alternative entre MPSI et fac de maths, ils ont 10h de maths et de physique par semaine, ou 120h de maths et 120h de physique par semestre, et en deuxième année c'est 180h de maths par semestre. Cette licence renforcée permet de préparer les concours par voie universitaire (CCP et INSA principalement) mais surtout avec un bon dossier, permet d'entrer au Magistère de maths ou de Physique de Strasbourg (95% des étudiants MPA le font) ou école d'ingénieur sur dossier.

Personnellement, je voudrais en premier lieu tenter le second concours de l'ENS Lyon pour les universitaires (il faut choisir deux matières aux choix, je choisis maths et physique, c'est sur le programme des CPGE MPSI pour math et PCSI pour physique, il y a deux épreuves écrites portant sur ces 2 matières de 3h, suivis de deux épreuves orales sur ces matières portant sur le programme qu'on a fait à l'université, une épreuve d'anglais et un TIPE en maths ou physique ou les deux), il y a peu de places (8 en tout donc 1 ou 2 par département). Mais il y a peu de candidat (entre 5 et 83). Il y a une admission sur dossier avant (note L1 L2).

Je voudrai donc être chercheur soit en maths ou en physique et beaucoup de thèmes m'intéresse (cryptographie,hydrodynamique,mécanique des fluides,relativité générale...). En MPA il y a des cours de français. Donc en premier lieu préparer le second concours de l'ENS Lyon en maths-physique pour les universitaires avec la MPA. Un étudiant de MPA m'a dit que c'était soutenu mais moins qu'une MPSI, il sortait une fois par semaine, hors période de partiel.


Cependant je voudrais aussi préparer le concours de l'ENS Ulm en candidat libre (MPI). En MPA comme on a des matinées de libres, et juste maths et physique comme cours, j'aurai du temps pour approfondir les maths, de toute façon pour le second concours de l'ENS Lyon en maths je bosserai le programme MP/MP*. La fac s'arrête mi-mai (20-25 mai), je pense partir en Ecosse au mois de Juillet 2016 un mois. Mais je pense qu’en fac j'aurai assez de temps libre pour approfondir.

Question : Pensez-vous qu'avec cette formation et beaucoup de travail en plus (bouquin MP*, faire sujets ENS Ulm, suivre en auditeur libre les cours du magistère de maths L3 à Strasbourg...) c'est possible d'intégrer le concours ENS Ulm MPI option math-physique ? Car concernant le département de physique et de maths, je trouve celui d'ULM beaucoup mieux que celui de Lyon. Après l'an prochain à Lyon n'aura plus d'hydrodynamique on m'a dit ça car il n’y en a pas en L3. Aussi je peux très bien être accepté au second concours de l'ENS Lyon en L3 et aller faire le M1 math ou Physique à ULM...

Comment être un excellent élève à l'université et profiter de cette licence renforcée MPA pour avoir le même niveau qu'un élève de MP/MP* ? (En plus des colles en MPA, je peux par exemple acheter un bouquin avec des simulations de colles assez dur en MPSI). Quels conseils me donnerez-vous pour être le meilleur avec ce parcours et avoir une chance d'avoir Ulm sachant que mon avantage principal est le temps ? Peut-être voir si mon prof de fac ou mon prof de maths de TS, ou un prof de la prépa Kléber peuvent me corriger des DS ? Il y a aussi le site du prof de math du lycée Chaptal qui partage des devoirs et un calendrier…

Merci de vos conseils.




 Promenade le long du Saint-Laurent à Montréal en 2009


MA REPONSE

C’est une sorte de CPGE à la fac, qui demande de boulonner beaucoup puisque ne durant que 2 ans. C’est un bon choix je pense, puisque vous êtes motivé. L’ENS c’est très difficile d’accès, mais de toute façon si ça marche tant mieux, sinon vous aurez un excellent niveau qui vous permettra de continuer à la fac ou ailleurs.

Je pense que les accès à Ulm ou Lyon sont très difficiles : il faut à la fois y arriver, travailler beaucoup et avoir de la chance au moment du concours et des oraux en particulier. Ne vous surchargez pas trop de travail quand même, car il faut conserver son énergie et cultiver sa passion. Vous pouvez vous donnez, mais pensez aussi à vous économiser si vous sentez que c’est trop dur.

Pour moi, Ulm et Lyon sont équivalents. Villani enseigne à Lyon. Ces deux écoles sont le top en mathématiques : il n’y a pas plus haut.

Hum, n’oubliez pas de vous inscrire aussi à d’autres concours  car en CPGE on multiplie ses chances de réussite en s’inscrivant de partout. Il faut y penser.

Je n’ai pas de conseils particuliers à vous donner. Pour boulonner, il faudra utiliser les livres de la bibliothèque, des livres d’exercices et problèmes corrigés, s’équiper de tout ce que l’on peut qui soit dans le programme du concours, et se jeter dedans.

Vous êtes bien valeureux et motivé ! Je vous souhaite bonne chance dans cette voie difficile.

Dany-Jack


******


SUITE DE L'ECHANGE (rajouté le 6 mai 2015)


ELEVE DE TERMINALE -  Oui vous avez raison si ça marche tant mieux sinon j'aurai de très belles portes ouvertes comme le magistère de maths ou de physique à Strasbourg. D'accord j'essayerai de ne pas trop me surcharger, et de bien gérer mon temps. D'accord je suis rassuré même si je vais à Lyon et pas à ULM, j'aurai un très bel enseignement en maths.

Oui j'y ai pensé et je vais mettre des écoles d'ingénieurs, et si je ne suis pas pris aux ENS, je demanderai l'admission aux magistères de maths ou de physique de Strasbourg sur dossier (les meilleurs étudiants de MPA l'intègre chaque année). OK, je crois que passerai beaucoup de temps à la BU… 

Merci beaucoup, je suis content d'avoir trouvé ma voie ! 

P.S : Pour réussir les oraux de Lyon et d'Ulm je compte acheter tous vos bouquins Acquisition des fondamentaux pour les concours, je vous en donnerai des nouvelles.


MA REPONSE - Bien reçu. Un conseil tout de même : n’achetez pas mes livres Acquisition des fondamentaux pour les concours car ils sont trop orientés vers le CAPES, l’agrégation interne, et les choses générales que l’on doit savoir après 3 années de licence. Oui, bien sûr, c’est intéressant mais "en plus".

Pour ne pas perdre de temps, et vous en aurez besoin, prenez plutôt des livres spécialisés dans les concours à l’issue d’une CPGE en visant les écoles que vous tenterez. Et bien sûr l’ENS et polytechnique si vous les passez. Tout ouvrage qui permet de travailler seul ces concours est bon et sera plus centré dans le sujet. Un exemple : dans le volume IV d’Acquisition des fondamentaux, on y parle aussi de coniques et de similitudes, mais c’est hors programme des concours proposés après la CPGE, donc ce serait une perte de temps.

Voici un livre bien calé sur la première année de CPGE, en analyse, et en cours, où vous pourrez apprendre tous seul si vous voulez vous préparer (au niveau cours) :

Analyse, de G. Costantini, éditions De Boeck 2013.

Une approche plus difficile puisque s’adressant à l’agrégation interne (donc c’est trop tôt a priori), donc après la maîtrise, serait :

J.-F. Dantzer, Mathématiques pour l'agrégation interne, Analyse & probabilités, cours & exercices corrigés, Vuibert 2007. 

Cherchez en tout cas des livres de CPGE pour les programmes actuels, qui vous plairaient, si vous voulez prendre de l’avance puis les utiliser toute l’année. (...)




Commentaires

  1. Bonjour
    Je conseillerais les Francinou/Gianella, oraux X/ENS qui sont costauds, ou le bouquin de J.D Eiden (Le jardin d'Eiden) ... et je ne travaille pas chez Cassini !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je viens de terminer ma première année d'études scientifiques et suis également intéressé par le second concours de l'ens lyon. J'aimerais savoir s'il était possible d'obtenir un moyen de contacter l'élève en question afin de partager et de se motiver. Je recommande également les ouvrages cités précédemment, à savoir le tome d'analyse aux éditions de Boeck de Gilles costantini (qui existe également pour l'algèbre, une vraie bible) et les exercices du cassini extrêmement enrichissants et totalement interminables (d'autant plus qu'il y a sept livres soit pas loin de1300 exos sur tout le programme...). Merci d'avance. :)

      Supprimer
    2. Merci pour ces indications.

      J'ai contacté par mél cet élève de terminal pour savoir q'il accepte des messages par cette voie.
      En voyez-moi un premier mél de contact que je réexpédierai à cet élève s'il me répond.

      Mon adresse est : dany-jack.mercier@espe-guadeloupe.fr

      Supprimer
    3. Voilà. Merci à vous :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Le travail caché des professeurs : listes incroyable des réunions imposées pendant l'année !