J'ai un master et voudrais savoir comment bien débuter ma préparation au CAPES 2016 : adresses, méthodes, livres...

Des tulipes à Nucetto Villa (photo de DJM, 2011)
QUESTIONS D'UNE MEGAMATHIENNE - J'ai un master belge d'architecture et je voudrais passer le CAPES maths. J'ai beaucoup de questions à poser.

Je me permets de vous écrire car j’ai quelques questions à vous poser. Je suis belge et je viens de m’expatrier dans le sud de la France. Je possède depuis juin 2009 un Master 2 en Architecture (diplôme belge). J’ai exercé pendant 5 ans comme Architecte indépendante et je souhaiterai profiter de ce changement de vie pour me lancer dans une nouvelle carrière professionnelle.

Actuellement, je travaille comme AED au sein d’un collège. L’enseignement des mathématiques m’a toujours attiré mais la partie architecturale a pris le dessus tout un moment. J’estime qu’il est temps de changer ça. J’aimerai donc passer le concours CAPES externe mais je rencontre quelques soucis.

Pourriez-vous me dire si mon diplôme me donne droit à l’accès au concours ou bien si je dois refaire une année d’étude ? Mon cursus scolaire est le suivant : de ma première à ma sixième année secondaire, ce qui équivaut à vos années de collège et celles de lycée jusqu’au bac, j’ai eu une formation en latin-math. Ensuite, j’ai fait mes 5 années d’université en architecture.

1) Y-a-t-il des formations pour une remise à niveau en math ?
2) Dois-je essentiellement me préparer seule à concours ?
3) Votre site me permet-il d’aborder la totalité de la matière à préparer ?
4) Par où dois-je commencer pour pouvoir être méthodique et surtout efficace dans mon travail ?
5) Quels sont pour vous les livres qu’il faut que j’achète absolument avant même de commencer ?
6) En sachant que mon travail d’AED me prend la plupart de mon temps, comment puis-je organiser le temps qu’il me reste pour être le plus efficace possible ?
7) Que pensez-vous du statut de contractuel ? Est-ce une bonne idée pour préparer le concours plus facilement ?

Enfin voilà, je me pose pas mal de question sur le bon déroulement et surtout sur mes capacités d’apprendre (de revoir) l’ensemble des programmes seule et sur cette histoire de master à faire. Si vous pouviez me diriger quelque peu, vous m’aideriez énormément. (...)

REPONSES :

Je pense que vous pouvez vous inscrire au concours du CAPES externe de mathématiques avec n’importe quel master obtenu à BAC+5. Donc le vôtre est parfait. Il faudra juste bien vérifier que l’on peut bien être recrutée dans l’éducation nationale comme professeur certifiée en étant de nationalité belge. A priori, je pense que c’est possible pour tous les ressortissants de l'Union européenne, mais je n’en suis pas sûr. Un  lecteur de ce blog pourra nous dire s'il sait quelque chose à ce sujet. Sinon, téléphonez au rectorat de l'académie où vous résidez, ou au ministère à Paris pour avoir cette information. Ecumez aussi internet et le site SIAC2 du ministère pour chercher cette information...

Voici mes réponses aux autres questions :

1) Vous avez un master, donc vous pouvez vous inscrire dans l'ESPE de votre académie en "préparation au CAPES". Vous suivrez les cours de M1 maths du master MEEF que vous désirerez suivre en privilégiant la préparation au concours et la découverte du système éducatif français. Vous n'aurez pas à passer les examens de master MEEF. C'est un peu comme si vous étiez auditrice libre. C'est la meilleure solution, sauf si on a besoin de faire bouillir la marmite. Attention : les e-pré-inscriptions en ESPE pour 2015-16 vont terminer très prochainement : en Guadeloupe, ce sera clos le 19 juin. Décidez-vous très vite pour prendre cette inscriptions sur internet en vous connectant à votre ESPE, pour éviter des surprises.

2) Vous aurez à vous mettre au niveau d'un licencié de mathématiques (L3) et préparer les thèmes au programme du concours. Vous aurez donc à travailler seule pour y arriver, mais avec une aide appréciable si vous pouvez vous inscrire en prépa concours dans une ESPE.  

3) Mon site permet de travailler certaines parties du programme mais ne suffit pas à travailler la totalité. Pour avoir une idée du travail à effectuer, lisez tout ce qui est écrit sur la page CAPES externe de MégaMaths et cliquez sur tous les liens présents sur cette page. Cela permettra d'avoir des pistes pour savoir quoi travailler et comment. Les liens vers SIAC2 et le site officiel du jury du CAPES sont à visiter : ils contiennent toutes les informations officielles à potasser.

4) Regardez tous les conseils de préparation sur la page CAPES externe de MégaMaths. Voici deux documents que j'avais écrits il y a quelque temps. Vous pouvez lire ces conseils, mais n'achetez pas le volume I de mon livre d'exercices et problèmes pour le CAPES externe paru en 2005, car les programmes de l'écrit ont changé énormément en 2011. Voici les conseils :

5) Regardez les conseils de préparation de la page CAPES externe de MégaMaths qui proposent des livres adaptés pour le CAPES. Pour approfondir, allez sur la page de bibliographie du CAPES. Je vais vous proposer ici une petite liste de livres sur lesquels vous pouvez travailler en étant sûre de faire mouche si décidez de préparer le CAPES en 2016 : vous serez certaine de travailler sur des passages importants du programme qui vous serviront à l'écrit comme à l'oral du concours. Commencez à boulonner dessus dès que possible, et pour le plaisir !
La liste n'est pas exhaustive, je ne donne que quelques titres, mais il y a déjà de quoi faire et progresser :



6) On peut préparer un concours en adoptant une stratégie de guérilla mathématiques qui consiste à se donner un programme (travailler des annales, lire du cours, faire des exercices, répondre à des questions, préparer des leçons d'oral...), et à consacrer du temps à travailler sur ce programme chaque jour. Si l'on est très pris par d'autres activités, le minimum à investir est 30 minutes par jour, ce qui fera environ 180 heures de préparation par an. On a alors de fortes chances de réussir son concours dans les 5 ans à venir on l'on accumulera régulièrement des connaissances et des savoir-faire. Et on peut aussi le réussir en un an, cela arrive aussi.

Si l'on dispose de plus de temps, on augmente la dose : 1h par jour, ou 2 heures... Et l'on s'arrange pour toujours apprendre au moins une chose toutes les 30 minutes, donc on ne reste JAMAIS bloquée sur une question plus de 5 ou 10 minutes. On lit et on essaie de comprendre la solution. On ne travaille donc pas en général avec des exercices dont on ne connaît pas la solution.

Bien sûr il vaut mieux préparer le CAPES a temps plein, mais on fait comme on peut.

7) C'est une bonne idée : devenir contractuel a quelques avantages. Oh bien sûr, on doit boucher les trous. Mais cela donne de quoi vivre et découvrir vraiment le monde de l'éducation. Cela vaut tous les stages puisqu'on est carrément propulsé dans une classe pour y enseigner les mathématiques. Cela prépare aussi au CAPES externe que l'on préparera en adoptant la technique de guérilla dont on a parlé au point 6). 

Il existe un autre avantage : celui de pouvoir passer le CAPES interne au bout de 3 années comme contractuel. Les épreuves du CAPES interne sont plus adaptées à des enseignants qui travaillent déjà à temps plein, et rien n'empêche de passer l'interne et l'externe du concours la même année, ce qui double ses chances de réussir. 

J'espère que ces réponses pourront éclairer vos choix. Se lancer dans la préparation d'un concours n'est jamais une mince affaire, le chemin peut être long et périlleux, mais c'est aussi la joie d'acquérir des savoirs et de pouvoir ensuite faire carrière dans les métiers de l'enseignement. Et c'est aussi faire des mathématiques et avoir la joie de les partager.

En mathématiques, il y a beaucoup de places au CAPES externe, ce n'est pas près de changer, et cela donne une raison de plus de se lancer !

Avanti !

  

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Le travail caché des professeurs : listes incroyable des réunions imposées pendant l'année !