Seulement un M1 en biomédical pour passer le CAPES maths : mon cas est-il vraiment désespéré ?


Près de Nucetto Villa (été 2016)
De : ***
Envoyé le lundi 31 octobre 2016 16:08
À : dany-jack.mercier@hotmail.fr
Objet : Mon cas est-il vraiment désespéré ?

Bonjour M. Mercier, 

je me permets de venir vous demander quelques conseils forts avisés car je dois l'avouer je ne sais vraiment plus vers quel saint me vouer ces derniers temps.

Depuis un petit moment déjà, j'ai décidé de ré-orienter ma carrière professionnelle en espérant ardemment pouvoir intégrer l'éducation nationale afin d'y enseigner les mathématiques et l'informatique (collège/lycée). Et bien soit, mais quel est pour mon cas de figure le meilleur chemin à suivre pour y arriver...

Je m'explique :

- j'ai 44 ans et je ne suis pas titulaire d'un M2. J'ai seulement un M1 en biomédical mais avec avec des solides connaissances scientifiques (mathématiques, physiques et informatique) ; 

- par contre, j'ai toujours eu l'opportunité de pouvoir dispenser des cours en vacations : cours d'informatique essentiellement (algorithmique, apprentissage de langages de programmation, architecture des systèmes d'exploitation, conception de bases de données) en L3 et M1 à l'université et actuellement en première année d’école d'ingénieur ;

- actuellement, je suis fonctionnaire de catégorie A et je travaille en tant qu'informaticien au sein d'un laboratoire de mathématiques appliquées ;

- depuis quelques temps, je me suis mis à donner, à titre gracieux, des cours de soutien en mathématiques (niveau Terminale S) et ça se passe très bien là aussi, même si cela représente un travail considérable de préparation. Car non seulement les moyennes remontent et surtout les élèves réussissent brillamment. En fait, j'ai tenté cette aventure afin de savoir si je pouvais être un tant soit peu "pédagogue" dans cette discipline.

Maintenant, si je choisissais vraiment d’orienter ma carrière professionnelle vers l'enseignement comment devrais-je m'y prendre ?

- tenter le Capes externe : mais sans M2 point de salut ! A moins de reprendre mes études via une formation à distance par exemple ? Mais le problème serait également financier car je perdrai aussi toute mon ancienneté en tant que fonctionnaire ;

- tenter le Capes interne : pourquoi pas, mon profil devrait rentrer dans les clous et mon ancienneté serait également prise en compte mais l'épreuve de Raep me pose un gros problème car je n'ai jamais eu l'opportunité d'enseigner un cours de maths voire d'informatique en collège/lycée, donc pas d'expérience à relater ou de séquences à développer... ;

- tenter la voie du 3ème concours : je n'ai pas non plus les 5 années d'expériences professionnelles demandées dans le privé ;

- enfin me mettre en disponibilité et devenir contractuel ? Plutôt risqué non !?

Voilà, comme vous pouvez aisément le constater, je suis un peu perdu dans tout ça. Reprendre mes études ne me ferait absolument pas peur, je pourrais m'inscrire dans une formation à distance mais le jeu en vaudrait-il vraiment la chandelle ?

Je ne sais pas du tout si vous pouvez m'aiguiller sur la bonne voie mais ceux que je sais c'est que j'ai vraiment envie de tenter cette nouvelle aventure mais je reste lucide et j'ai aussi l'impression que mon cas de figure est totalement désespéré. Ou bien se pourrait-il également qu'il existe d'autres possibilités auxquelles je n'ai pas faites allusion ?

Bref ! S'il existe encore un peu d'espoir dans tout cela et si vous pouvez me conseiller, je ne peux que vous remercier par avance ! 

De toute manière, je me tiens à votre disposition pour tout complément d'information.

Bien cordialement, (...)


REPONSE

Bonjour M. ***,

Message bien reçu. Je ne sais pas quoi vous conseiller. Tout laisser pour devenir contractuel est risqué quand même, car vous êtes déjà dans la fonction publique. 

  1) Comme vous le dites, il faut un master pour passer le CAPES externe en toute quiétude. Donc une solution serait peut-être de vous inscrire en M1-Maths dans l’ESPE le plus proche en tant que salarié (régime spécial étudiant RSE). Cela vous permet de ne pas assister à tous les cours, et de ne passer que les examens (sauf quelques contrôles continus si la matière de donne pas lieu à un examen final). Evidemment, ce n’est pas pratique, mais on peut essayer de réussir certains EC (éléments constitutifs) puis de rempiler l’année suivante pour compléter. Long et fastidieux, mais pas impossible. Et à la fin de l’année il faut tenter le CAPES externe.

  2) Sinon il ne reste que le CAPES interne. En glanant un peu partout on peut trouver une séquence à proposer pour leur écrit (stupide). Et il faut préparer l’oral sérieusement. De toute façon certains contractuels ne comprennent pas pourquoi leur dossier est mauvais, et d’autres pourquoi il est bon, car je pense que l’appréciation est relative. Alors on peut tenter, et avec un peu de chance, on peut aller à l’oral. 

Ces choix ne sont pas facile. Ce sera à vous de les effectuer… En même temps, si vous avez un emploi assuré à l’université, vous pouvez aussi continuer à donner des cours particuliers en maths, ce qui permet aussi d’enseigner les maths et de remplir une mission qui répond à un besoin de plus en plus important.

Sinon votre idée d’essayer de vous inscrire à une formation à distance pour obtenir un master est aussi à considérer, mais il vaudrait mieux que cette formation prépare aussi un peu au CAPES maths, ce qui n’est pas gagné.

Pas facile. En tout cas faites suivant votre motivation et votre cœur, en préservant vos arrières car il faut aussi « faire bouillir la marmite ». Ils embêtent sévèrement avec leur obligation d’avoir un master pour présenter le CAPES externe, alors qu’une simple licence suffirait amplement. Mais l’idéologie a frappé. Et on en souffre.

Je place notre correspondance sur le blog de MégaMaths car peut-être qu’un lecteur aura une solution à laquelle on n’a pas pensé, ou bien a vécu cette situation et pourrait nous parler de son expérience.

En tout cas bon courage et je vous souhaite de réussir dans votre projet.
djm

Commentaires

  1. Bonjour

    Vous pouvez contacter un syndicat de l'EN qui pourra vous dire si le fait de passer le concours externe vous remet l'ancienneté à zéro, je n'en suis pas du tout certain. A titre personnel, j'ai travaillé comme vacataire quelque temps avant de passer le concours en externe et j'ai eu un peu d'ancienneté.

    Vous pouvez peut-être demander un détachement (obtenu sur entretien puis année de stage)

    Je vous conseille fortement, si vous en avez la possibilité (sur vos congés ?) d'effectuer un petit stage d'une semaine ou deux auprès d'un enseignant en poste, si possible quelqu'un proche des demandes institutionnelles (formateur, tuteur...) car le métier tel qu'il est aujourd'hui est assez différent de ce qu'il était il y a ne serait-ce que 15 ans. Autant savoir dans quoi on s'engage !

    Bon courage en tout cas. JMB

    PS : par "le métier tel qu'il est aujourd'hui", je parle des attentes instutionnelles : accueillir tout le monde, d'où différenciation (pap et en classe...), l'idéal voudrait que l'on prépare 2 ou 3 contenus différents par séance pour prendre en compte l'hétérogénéité, ce qui est attendu en termes de préparation, d'évaluations (plutôt par compétences désormais), de modalités de travail (projet, travail de groupe...), les réunions (1 bonne heure en plus par semaine en moyenne dans mon établissement, souvent le soir, parfois le mercredi après midi).

    Pour ma part, je trouve cela intéressant (bien qu'extrêmement chronophage et non valorisé) et le vrai point noir que j'y trouve est que j'ai constamment l'impression de ne pas en faire assez et de devoir choisir entre le temps pour dormir, pour ma famille et pour préparer mes cours, ce qui est source de grande frustration.
    Cela peut ne pas convenir à tout le monde.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,

    Je suis dans une situation un peu compliquée aussi et les réponses à votre message m'intéressent ... J'ai essayé de contacter les syndicats, mais aucune réponse bien que ces syndicats soient très actifs :-(

    Une piste pour vous : avez vous des enfants ? Si vous avez trois enfants (ou si vous élevez les enfants de votre conjoint) vous pouvez passer le CAPES sans obligation de diplôme !

    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Lettre de démission d'un professeur de mathématiques en poste depuis 1999