Fantaisies pédagogiques au BAC de maths 2015...

Message d’un collègue de classes préparatoires lu le 25 juin 2015 :


Jusqu'où ira la baisse - c'est un euphémisme - l'effondrement du niveau (j'allais dire « exigé » !) en maths au BAC S ?

Dans le « problème » d'analyse, qui se propose d'étudier une piste de skate particulièrement casse-gueule (à quoi sert ce genre d'habillage débile et démago ?), pour trouver une primitive de la fonction f : x --> (x+1)ln(x+1)-3x+7, on donne la question intermédiaire :

« On admet que la fonction g définie sur l'intervalle [0,20] par g(x)=1/2 (x+1)^2 ln(x+1) -1/4 x^2 -1/2 x a pour dérivée la fonction g' définie sur [0,20] par g'(x)=(x+1)ln(x+1) »

Bon, d'accord, on leur a supprimé l'intégration par parties, mais on ne pourrait pas les laisser calculer la dérivée de g ? La dérivée d'un produit, c'est encore au programme, non ?  Vous me direz : il reste à calculer une primitive de x --> -3x+7, et c'est là que l'on jugera les vraies capacités mathématiques des bacheliers S !

Tout ça pour calculer la quantité de peinture qu'il faudra bazarder tout autour de ce monument qui sera de toutes façons tagué dans les 48 heures ! Quant à la superficie de la piste, il faudrait pouvoir calculer la longueur de la courbe, ce qui aurait peut-être pu se faire avec une fonction plus simple et l'utilisation de suites convergentes.

Quelle idée aussi de construire un profil en béton en (x+1)ln(x+1)-3x+7. Je vois tout de suite la tête du chef de chantier auquel on fait cette commande ! Du coup, on calcule une vague valeur approchée de cette longueur en approchant la courbe par une ligne polygonale fixée, histoire de compléter un algorithme où tout est donné, sans aucune estimation de la précision obtenue ni même de convergence en faisant varier le pas.

Qu'est-ce que tout cela a à voir avec les mathématiques? On m'aurait demandé ça au BAC, je n'aurais sans doute pas été tenté par des études scientifiques !

Je trouve aujourd'hui sur internet de nombreux témoignages d'élèves qui trouvent encore que c'est trop difficile :
« 253 skaters sont mort en France après le bac »
« La primitive on aurait dit un code Wifi »
« Celui qui a mis ça comme question, ça se voit c’est le mec il voulait prendre une revanche sur la vie »
A propos d'un autre exercice où un point M de l'espace « se déplace » en fonction du temps t, réel positif : « Les points qui se déplacent dans l'exo de géo dans l'espace... C'était les points de ma note qui s'en allaient très loin de moi mdr ». Quand j'ai commencé à enseigner en prépa, celui qui arrivait en Sup avec 16 ou 17 en maths au BAC C avait un solide bagage et on pouvait lui faire confiance. Maintenant, on va regarder de travers celui qui n'a eu que 19 ! Je suis bien content d'être en retraite.

S'il n'y avait que les maths ! En anglais, un candidat a recueilli plus de 9000 signatures pour une pétition demandant l'annulation de l'épreuve. Motif ? La question M était incompréhensible à moins d'être bilingue ou particulièrement excellent en anglais. Je vous en fais juge : la question M se référait à un texte décrivant les états d'âme d'un soldat de la seconde guerre mondiale, un certain Turner. On demandait :
 - What are three of his concerns about the situation ?
 - How is Turner coping with the situation ?
N'étant pas bilingue, je suis enchanté d'être considéré comme « particulièrement excellent en anglais ». Ceci dit, les concepteurs de sujets d'anglais devraient s'inspirer de leurs collègues de maths et formuler les questions autrement :
 - On admet que « What are two of his concerns about the situation ? » signifie : « Quelles sont ses deux préoccupations au sujet de la situation », traduire : « What are three of his concerns about the situation ? »
 - On admet que « How is Churchill coping with the situation ?  »  signifie : « Comment Churchill se débrouille-t-il avec cette situation ? », traduire : « How is Turner coping with the situation ? »
Le but, c'est que tout le monde ait son BAC, non ? 

Mon gendre, qui est professeur de lycée professionnel, a fait passer des oraux. Il a rendu les notes, qui ont été enregistrées. Une semaine plus tard, son proviseur lui apprend que le rectorat lui demande de relever toutes les notes de 4 points ! Bien sûr, il refuse et il est en conflit avec sa hiérarchie. Topaze, ça a été écrit quand, déjà ?

Bon courage à tous les passagers du Titanic !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Lettre de démission d'un professeur de mathématiques en poste depuis 1999